Lundi, Mars 13, 2017 - 07:00
  • Exploration de la combinaison de nivolumab avec lirilumab dans des cohortes additionnelles de tumeurs solides, dont une testant nivolumab avec ou sans lirilumab dans les cancers épidermoïdes de la tête et du cou

  • Première évaluation de la triple combinaison de nivolumab, ipilimumab et lirilumab

Innate Pharma SA (Euronext Paris : FR0010331421 – IPH) annonce aujourd’hui que son partenaire Bristol-Myers Squibb a amendé le protocole clinique de son essai de Phase I/II évaluant la tolérance de lirilumab en combinaison avec nivolumab chez des patients présentant différentes tumeurs solides avancées et réfractaires. Selon l’amendement au protocole, mis à jour sur clinicaltrials.gov, l’étude inclut des cohortes additionnelles testant la combinaison de nivolumab avec lirilumab dans des tumeurs solides, dont une cohorte randomisée évaluant nivolumab avec ou sans lirilumab dans les cancers épidermoïdes de la tête et du cou (CETC) résistants aux sels de platine, en rechute ou métastatiques. Elle inclut également une première évaluation de la triple combinaison de nivolumab avec ipilimumab et lirilumab dans des tumeurs solides.

L’amendement au protocole de cet essai fait suite à la présentation, lors de la conférence annuelle de la SITC* en novembre 2016, d’une analyse d'efficacité intermédiaire montrant un bénéfice clinique encourageant dans une cohorte de patients atteints d’un CETC.

Pierre Dodion, Directeur Médical d’Innate Pharma, commente : « L’extension de cet essai est basée sur des signaux d’efficacité préliminaires prometteurs de lirilumab rapportés dans la cohorte de patients initiale de l’étude de Phase I/II lors de la conférence annuelle de la SITC l’année dernière. Nous sommes enthousiasmés par la décision de notre partenaire Bristol-Myers Squibb d’explorer le potentiel de lirilumab dans un essai à grande échelle. »

Lirilumab est dirigé contre les récepteurs inhibiteurs de type immunoglobuline (KIRs) exprimés principalement sur les cellules tueuses « Natural Killers » (NK), qui appartiennent au système immunitaire inné. Lirilumab a été licencié à Bristol-Myers Squibb par Innate Pharma et est étudié pour son potentiel de combinaison avec nivolumab et/ou ipilimumab, qui bloquent respectivement la fonction inhibitrice des récepteurs PD-1 et CTLA-4 sur les lymphocytes T.

Bristol-Myers Squibb teste actuellement lirilumab dans un vaste programme d’essais cliniques, en combinaison avec d’autres agents, dans différentes indications de tumeurs solides et hématologiques (voir sur clinicaltrials.gov).

À propos de l’étude :

CA223-001 est une étude de Phase I/II évaluant la tolérance et l’activité anti-tumorale préliminaire de la combinaison de lirilumab (anti-KIR) avec nivolumab (anti-PD-1) ou lirilumab et nivolumab avec ipilimumab (anti-CTLA-4) chez des patients présentant différents types de tumeurs solides avancées et réfractaires. L’étude comporte une escalade de dose et la détection de premiers signaux d’efficacité dans différentes tumeurs solides ; des données de tolérance et d’efficacité préliminaires ont été présentées aux congrès 2016 de l’ESMO** et de la SITC.

Les critères principaux de l’étude incluent la tolérance, le meilleur taux de réponse globale, le taux de réponse objective, la durée de la réponse et l’évaluation de biomarqueurs.

 

* Society for Immunotherapy of Cancer

** European Society for Medical Oncology

A téléchargerTaille
PR in English89.47 Ko
CP en français92.05 Ko