Mercredi, Septembre 12, 2018 - 07:00
  • IPH5401 est un anticorps « first-in-class » ciblant le récepteur C5a exprimé sur un ensemble de cellules myéloïdes suppressives (MDSC) et de neutrophiles dans le microenvironnement tumoral
  • IPH5401 combiné au blocage de PD-1/PD-L1 représente une nouvelle approche de thérapie combinée en immuno-oncologie

Innate Pharma SA (la « Société » - Euronext Paris : FR0010331421 – IPH) annonce le recrutement du premier patient dans l’étude de Phase I avec escalade de dose et extension de cohorte (STELLAR-001*) évaluant IPH5401 en combinaison avec durvalumab (Imfinzi®), un inhibiteur de point de contrôle anti-PD-L1, chez des patients présentant différentes tumeurs solides, dont des patients atteints d’un cancer du poumon non à petites cellules avec une résistance secondaire à des traitements d’immuno-oncologie ou d’un hépatocarcinome n’ayant jamais reçu de traitements d’immuno-oncologie.

« Nous sommes ravis d’avoir initié le premier essai clinique pour IPH5401, » commente Pierre Dodion, Directeur Médical d’Innate Pharma. « Même si des progrès considérables ont été enregistrés en immunothérapie, le mécanisme d’échappement des cellules tumorales reste un défi majeur. Nous pensons qu’IPH5401 a un fort potentiel pour traiter les patients atteints de différents types de cancers et pourrait jouer un rôle important dans les stratégies de combinaison avec les anti-PD-1/PD-L1 chez les patients qui ne répondent pas, peu ou plus aux traitements anti-PD-1/PD-L1. »

Durvalumab et IPH5401 sont tous deux des traitements d’immunothérapie des cancers, une classe de traitements qui utilise le système immunitaire du patient pour l’aider à combattre le cancer. Durvalumab bloque les interactions de PD-L1 avec PD-1 et CD80, contrant le mécanisme d’échappement à la surveillance immunitaire des cellules tumorales et induisant une réponse immunitaire. Des données précliniques suggèrent que le blocage de C5aR augmente la destruction des cellules tumorales par le système immunitaire et l’efficacité des inhibiteurs de points de contrôle (CRI-CIMT-EATI-AACR ICI 2017, poster #B184). C5a, un élément de la cascade du complément, est secrété par les tumeurs, où il attire et active les cellules myéloïdes suppressives (myeloid-derived suppressor cells, MDSC) et les neutrophiles exprimant C5aR dans le microenvironnement tumoral. Appartenant au système immunitaire inné, ces cellules encouragent la prolifération tumorale en secrétant des facteurs pro-inflammatoires et pro-angiogéniques. Elles inhibent fortement les cellules NK et T et freinent l’activité des inhibiteurs de points de contrôle PD-1/PD-L1.

Le design de l’étude inclut une phase initiale d’escalade de dose pour explorer trois doses d’IPH5401 en combinaison avec durvalumab dans des tumeurs solides sélectionnées et une phase d’extension de cohorte. La partie escalade de dose comprend une période de deux semaines évaluant la sécurité d’IPH5401 en amont de l’administration de la combinaison. À la plus forte dose d’IPH5401, deux schémas d’administration seront évalués. Le dosage recommandé sera ensuite utilisé dans les phases d’extension de cohorte subséquentes dans le cancer du poumon non à petites cellules avec une résistance secondaire à des traitements d’immuno-oncologie et l’hépatocarcinome n’ayant jamais reçu de traitements d’immuno-oncologie. Ces deux types de cancers représentent des populations de patients en fort besoin médical.

En janvier 2018, Innate Pharma et MedImmune, le bras recherche et développement de molécules biologiques d’AstraZeneca, ont conclu une collaboration clinique non exclusive afin d’évaluer IPH5401 en combinaison avec durvalumab dans une étude de Phase I chez des patients présentant différentes tumeurs solides sélectionnées. L’étude est conduite par Innate et les coûts sont répartis à parts égales entre les partenaires.

Les centres d’essais cliniques sont situés en France et aux Etats-Unis. Pour plus d’information sur l’essai STELLAR-001 (NCT03665129), visitez le site clinicaltrials.gov.

 

*STELLAR = SelecTivE bLocking of compLement receptor C5AR to boost immune response and improve cancer outcomes (blocage sélectif du récepteur de la cascade du complément C5AR pour stimuler la réponse immunitaire et améliorer les traitements des cancers)

A téléchargerTaille
CP en français88.13 Ko
PR in English107.09 Ko