La Société a été créée en septembre 1999 par six immunologistes, pionniers dans le domaine de l’immunité innée.

Au cours des années 1990, un certain nombre d’avancées scientifiques a permis de décrire au niveau moléculaire les mécanismes d’activation des populations cellulaires de l’immunité innée.
Il s’agit notamment de :

  • la découverte des récepteurs de la cytotoxicité naturelle (récepteurs activateurs des NK) par les équipes d’Alessandro et Lorenzo Moretta, de l’Université de Gênes, en Italie. Alessandro Moretta est l’un des fondateurs de la Société.
  • l’élucidation des mécanismes d’activation des cellules NK par les mêmes équipes ainsi que celle d’Eric Vivier, du Centre d’Immunologie de Marseille-Luminy (« CIML »), donnant ainsi une base moléculaire à l’hypothèse du « missing self » formulée par Klas Karre. Eric Vivier est aussi l’un des fondateurs d’Innate Pharma.
  • la découverte par Marc Bonneville et Jean-Jacques Fournié d’une classe nouvelle de petites molécules synthétiques agonistes des lymphocytes T Gamma 9 Delta 2 (« T g9d2 »). Marc Bonneville et Jean-Jacques Fournié sont deux des fondateurs de la Société.
  • la découverte de la famille des récepteurs Toll (TLR) par Jules Hoffman (CNRS, Strasbourg), Bruce Beutler (SCRIPPS, États-Unis), Ruslan Medzhitov et Charles Janeway à l’Université de Yale (États-Unis).

Au regard de l'importance des cellules de l'immunité innée, notamment dans l'immunosurveillance des cancers et dans la régulation des réponses immunitaires, la Société a été créée en 1999 par six immunologistes et concentre depuis ses développements sur des candidat-médicaments modulant l'activité de ces cellules.

Voir les fondateurs de la Société

 

Dates clés

2017

Acquisition de l'anti-C5aR (IPH5401) auprès de Novo Nordisk A/S

2016

Evolution de management et de gouvernance : Mondher Mahjoubi nommé Président du Directoire (CEO) ; Hervé Brailly, co-fondateur de la Société nommé Président du Conseil de Surveillance

Ensembles de données cliniques pour lirilumab, monalizumab et IPH4102 présentés lors de plusieurs congrès scientifiques

Entrée d'IPH4301 en études précliniques réglementaires

Nouveau programme d'inhibiteur du point de contrôle immunitaire CD73 (IPH53)

Accord de collaboration et de licence avec Sanofi pour une technologie d’anticorps bispécifiques engageant les cellules NK

Acquisition du programme anti-CD39 auprès d’Orega Biotech (IPH52)

2015

Accord de co-développement et de commercialisation de monalizumab avec AstraZeneca et MedImmune

Démarrage de la Phase I d'IPH4102

2014

Augmentation de capital de 50 millions d'euros auprès d’investisseurs institutionnels spécialisés dans les secteurs pharmaceutique et biotechnologique

Acquisition des droits de l'anti-NKG2A (monalizumab) auprès de Novo Nordisk A/S

Premier essai de Phase II de monalizumab ouvert au centre de cancérologie « Charité Comprehensive Cancer Center » à Berlin

2013

Augmentation de capital de 20,3 millions d'euros réservée à des fonds d'investissements américains spécialisés dans la biopharmacie

2012

Initiation de trois essais cliniques avec lirilumab

2011

Accord de collaboration et de licence avec Bristol-Myers Squibb sur lirilumab

Initiation des essais cliniques de Phase I avec IPH2201 (monalizumab) par Novo Nordisk A/S

2006

Elargissement de l'accord de collaboration et de licence avec Novo Nordisk A/S

Introduction en bourse sur Euronext Paris

2003

Accord de collaboration et de licence avec la société pharmaceutique danoise Novo Nordisk A/S

1999

Création de la société